Greg LAMY

Greg LAMY – « Observe the Silence »  [Création]

Line-up :
Greg LAMY – guitare
Gautier LAURENT – contrebasse
Jean-Marc ROBIN – batterie
(Feat. sur album : BOJAN Z – piano & Fender Rhodes)
Détails sur l’album « Observe the Silence » ici

« S’inscrivant dans la tradition des plumes de la guitare jazz des années 60 et 70, de Jim Hall à John Scofield, en passant par la gâchette groove Wes Montgomery, le virtuose luxembourgeois natif de La Nouvelle-Orléans calme les jeux. Au diable les gammes touffues et les descentes vertigineuses, le compositeur impressionniste épure le propos et cherche les respirations, il ralentit le tempo pour jouer avec les silences, ces notes tout sauf muettes. » JAZZ NEWS

« Les solos de guitare ressemblent souvent à des leçons de virtuosité un peu envahissantes qui manquent de nécessité. Avec Greg Lamy, c’est autre chose. Ce Luxembourgeois de 47 ans a une technique impeccable, mais aussi le sens de la mélodie : de quoi faire vibrer chaque note, en apesanteur dans une atmosphère rendue doucement magnétique par Gautier Laurent (contrebasse), Jean-Marc Robin (batterie) et Bojan Z (piano, Fender Rhodes). « La véritable musique est le silence, disait Miles, et toutes les notes ne font qu’encadrer ce silence » Fermez les yeux, le son du silence n’est pas si loin. » Grégoire LEMENAGER

« Un guitariste promis à un bel avenir, pourvu d’un son de guitare pur et rafraîchissant qui installe, via un jeu fluide, autant de climats mélodiques ». Lionel LOUEKE

Tel est l’éloge de Lionel Loueke au guitariste et compositeur américano-luxembourgeois Greg Lamy, un des artistes les plus talentueux de la scène jazz européenne.
Après avoir étudié la guitare jazz à Boston au Berklee College of Music ainsi qu’à Londres au Trinity College, Greg Lamy s’est vite démarqué en foulant avec différents groupes la scène de nombreux clubs et festivals d’Europe et des États-Unis. Il a joué et joue, entre autres, avec Lionel Loueke, Gretchen Parlato, Flavio Boltro, Bojan Z, Marco Massa…
Ses tournées se succèdent à un rythme effréné. Europe, États-Unis, Brésil, Chine – sa musique fait le tour du monde. Il a sorti de nombreux albums avec différents projets, notamment, avec son quartet, « Meeting » en 2013 et « Press Enter » en 2017. Ces deux albums ont rencontré un franc succès et étaient parmi les meilleures ventes du label Igloo Records.
En 2016, Greg Lamy a remporté le prix Export Artist of the Year (music:LX) dans la catégorie Jazz. En 2020, la célèbre marque de guitares « Westville » lui accorde son parrainage.

En 2020, il crée un projet en trio avec ses deux complices de toujours, Gautier Laurent à la contrebasse et Jean-Marc Robin à la batterie.
Ainsi voit le jour (quelques confinements plus tard), son nouvel album « Observe the Silence » sorti chez Igloo Records en avril 2021.

Un projet à découvrir absolument… un projet où la mélodie et l’onirisme nous mettent en apesanteur de façon magnétique voire addictive… des compositions raffinées et délicates… où les silences se chargent d’émotions solides et se conjuguent à la ligne mélodique dotée d’une sensibilité exacerbée invitant à la contemplation… pour accéder à un bien-être épuré et essentiel…

« …ses observations du silence ont porté leurs fruits : ici la fluide six-cordes en cheffe dialogue sans notes superflues et tout en retenue avec la contrebasse de Gautier Laurent et la batterie de Jean-Marc Robin, rejoints dans trois morceaux par le grand Bojan Z qui ajoute son supplément d’âme et se distingue tout particulièrement dans I know. » JAZZ MAGAZINE

« Ce que Lamy montre ici est une maîtrise entre Joe Pass et la technique classique de la guitare. Des tons pastels délicats et un jeu souverain rencontrent ici le grand talent de composition de Lamy. » JAZZTHETIK (DE)

« On s’en convaincra dès le premier titre d’And I Told You : Greg Lamy, quand il joue sur des tempos modérés, n’a plus d’âge ni de pays. Il n’est qu’une sensibilité qui s’exprime, comme par fluides. Soutenu par Gautier Laurent (contrebasse), Jean-Marc Robin (batterie) et, pour quelques titres, Bojan Z (claviers), il détache les notes du silence, espace les vibrations, porte une vive attention à chaque enchaînement. La tonalité générale, il l’a voulue de velours nocturne, d’une gravité souvent exaltée. Et même si la fin du disque s’en détourne un peu, c’est cette teinte presque obscure qui nous lie et fait revenir ». Louis-Julien NICOLAOU pour TELERAMA

Greg Lamy Trio – Photo Gérard Beckers


Greg LAMY (guitare)

Grand admirateur de Jim Hall et de Wes Montgomery, le guitariste Greg Lamy est né à La Nouvelle Orléans, en 1974, au sein d’une famille belge. Il est le neveu de Benoît Lamy, le réalisateur de Home Sweet Home.

Greg Lamy – Photo Lynn Theisen

Greg Lamy partage sa vie entre le Luxembourg et Paris. Il étudie la guitare classique puis jazz au Conservatoire de Luxembourg, sous la férule de Jacques Pirotton puis s’envole pour les Etats-Unis où il suit les cours du très réputé Berklee College of Music à Boston sous la direction de Mick Goodrick, le guitariste du Liberation Music Orchestra de Charlie Haden et le professeur, entre autres, de John Scofield !

En 2001, Greg Lamy forme un quintet avec Jeroen van Herzeele et Sal La Rocca puis un quartet avec le vibraphoniste Pascal Schumacher. Après un maxi CD sorti en 2004, il enregistre « What Are You Afraid Of », en 2006, avec le saxophoniste Javier Vercher puis « I See You », en 2009, avec le saxophoniste allemand Johannes Mueller et les Français Gautier Laurent (contrebasse) et Jean-Marc Robin (batterie). Formés tous les deux au Conservatoire de Nancy, Gautier Laurent et Jean-Marc Robin ont croisé, l’un comme l’autre, la route de Biréli Lagrene et de bien d’autres : Manu Codja, Tchavolo Schmitt et l’Orchestre National de Lorraine (avec Phil Abraham) pour le contrebassiste, le saxophoniste Sylvain Beuf et le pianiste Murat Ozturk pour le batteur.

En 2014, Greg Lamy signe un nouvel album chez Igloo Records, « Meeting » avec ses mêmes complices musicaux Gautier Laurent, Jean-Marc Robin et Johannes Mueller dans lequel ses ballades lyriques conservent toujours de belles envolées de guitare à la sonorité fluide et limpide qui l’inscrivent dans la tradition des guitaristes tels que Kenny Burrell, Tal Farlow ou Wes Montgomery.
S’en suivent les années suivantes, de nombreuses tournées pour le Greg Lamy quartet à travers l’Europe et le Brésil mais aussi au Chellah Jazz Festival au Maroc, à Porto Alegre, Sao Paulo, Rio Janeiro, etc…

En 2017, Greg Lamy invite ses complices musicaux pour un nouvel album, chez Igloo Records toujours, « Press enter ! ». Une invitation au voyage dans des couleurs impressionnistes, mélancoliques ou énergiques qui lui ressemblent tant.

En 2020, Greg Lamy cré un projet en trio avec ses deux complices de toujours, Gautier Laurent à la contrebasse et Jean-Marc Robin à la batterie.
Ainsi voit le jour (quelques confinements plus tard), son nouvel album « Observe the Silence » sorti chez Igloo Records en avril 2021.

 

 


Gautier LAURENT (contrebasse)

Gautier Laurent – Photo Laurent Sigwald

Né en 1972, Gautier Laurent suit des études musicales classiques au Conservatoire Régional du Grand Nancy, dans la classe du professeur Bernard Vautrin ainsi que dans les Conservatoires de Metz, Strasbourg, Paris dans les classes de Riccardo Del Fra, François Jeanneau…

Il obtient en 1997 son diplôme d’Etat en Jazz et depuis 2014 les concours internes & externes de Professeur territorial d’Enseignement Artistique (PEA/CA).

Actuellement, il est Professeur titulaire & Coordinateur du Département Jazz du Conservatoire de Nancy  et encadre les classes de contrebasses/Jazz au sein des Conservatoires de Nancy et Metz.

Son parcours est jalonné de rencontres déterminantes lors des nombreux festivals de Jazz auxquels il a participé (Berlin, Rostock, Istanbul, radio France, Sons d’hiver, Jazz d’or, Musica, Jazz à Sète…) ou encore dans le cadre des tournées internationales (Allemagne, Norvège, Belgique, Luxembourg, République Tchèque, Slovénie, Slovaquie, Angleterre, Italie, Espagne, Japon, Israël, Colombie, Venezuela…).

Il est difficile de citer toutes ses collaborations artistiques tant elles sont nombreuses mais on soulignera néanmoins : Dédé Ceccarelli, Randy Brecker, Dré Pallemaesrt, Rémi Vignolo, Franck Tortiller, Kurt Elling, Biréli Lagrene, Dorado Schmitt, Rocky Gresset, Manu Codjia, Sara Lazarus, Pierre Alain Goualch, Franck Agulhon, Murat Ozturk, Marcel Loeffler, Marcel Azzola, Costel Nitescu, Médéric Collignon et Sébastien Farge.

C’est sans aucun doute grâce à ce parcours riche de rencontres que l’on ressent chez ce contrebassiste une grande sensibilité et une énergie musicale débordante.
Ses nombreuses collaborations discographiques témoignent de son appétit artistique (51 CD à son actif). Sa route jalonnée de rencontres déterminantes, l’influence des gens qu’il admire, le large éventail de musique qu’il aime jouer, concourent à le façonner et faire de lui une personnalité originale et percutante. Bienveillance, profondeur sans gravité, sensibilité et sens de l’écoute, curiosité des genres caractérisent son jeu sur scène.

 

 


Jean-Marc ROBIN (batterie)

Jean-Marc Robin – photo D.R.

Jean-Marc Robin est un musicien lorrain de 48 ans. Sa finesse et sa technique font de lui un batteur de Jazz de référence. Il a débuté la batterie à l’âge de 5 ans, suivant ainsi les traces de ses père et grand-père, également batteurs. Dès 1989, il suit une formation classique de percussionniste au Conservatoire National Régional de Nancy dans la classe de Jacques Prez et intègre les classes à horaires aménagés au lycée Henri-Poincaré de Nancy. A 18 ans, il obtient sa médaille d’or de percussions, son Bac Musique F11, son 1er Prix à l’unanimité de musique de chambre et son Prix « Excellence Pearl » au concours national de batterie.

Après des études à l’institut de musicologie de la faculté de Nancy et une pratique musicale au sein des orchestres symphonique Gradus Ad Musicam (dir. François Leger) et de cuivres et percussions « Arcadia » (dir. Gilles Herbillon) , il oriente son parcours musical vers le Jazz, les Musiques Actuelles et suit un solide perfectionnement à l’Ecole Nationale de Musique de Cergy Pontoise dans la classe de batterie de Georges Paczynski. A 23 ans, il est médaillé d’Or à l’unanimité de batterie Jazz. Parallèlement, il participe à différents stages où il étudie avec Jean-François Sautenet, Eric Chartier, François Moutin, Alain Gozzo et Daniel Pichon.

Diplômé d’état, il enseigne la batterie au Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz depuis 2007 après avoir été professeur de percussions et de batterie à l’école de musique agréée de Commercy, au Cim de Bar-Le-Duc, à M.A.I. (Music Academy International), à J.A.I. (Jazz Academy International) de Nancy et musicien conseil musiques actuelles (Centre Régional des musiques actuelles de Nancy).

Ses collaborations sont nombreuses et l’on ne pourra en citer que quelques-unes vu le panel :

Il se produit dans de nombreux projets dont L’Orchestre National de Lorraine, Biréli Lagrène Quartet, Marcel Azolla, Dominique Fillon Quintet, Laurent Vernerey, Pierre-Alain Goualch, Diego Imbert, Bob Mintzer,Sylvain Gontard, Benoit Sourisse, Dorado Schmitt, Samson Schmitt, Andréas Oeberg, Nico Morelli , Jérome Regard, Jerry Bergonzi, Laurent Dewilde, Franck Wolf, Ousman Danedjo, Tony Lakatos, Thierry Fanfant, David Fackeure, Marc Berthoumieux, Jimi Drouillard, Tricia Evy, Leburn Maadox, Marco Massa, Gildas Bocle, Benoit Sauvé, Stéphane Guillaume, Jamy Pedro, Claude Egéa, Benoit Vanderstraten, Sylvain Beuf, Fred Soul, Eric Barret, Nicolas Folmer, Jean-Marie Ecay, Remy Chaudagne, Steckar Tuba Pack, J-Yves Jung, Bernard Struber, Jérome Barde, Yannick Robert, Alberto Menendez, Wesley G, Benjamin Moussay, Jacques Vidal, David Prez, Jérome Barde, le Big Band Régional de Lorraine…

Actuellement il travaille sur plusieurs projets nationaux et internationaux dont le Greg Lamy trio.

2021 - Musicart Productions & copy : All rights reserved - Mentions légales