Alexandre CAVALIERE

Alexandre CAVALIERE – Tribute to Didier LOCKWOOD

Line-up :
Alexandre CAVALIERE – violon
Manu BONETTI – guitare
Jérôme BAUDART – batterie
Olivier STALON – basse

« Ce n’est pas qu’un grand violoniste qui se tait aujourd’hui, c’est un défenseur de la musique et des arts qui fut pour moi un ami éclairé, un roi de coeur », saluait ainsi François Lacharme, le président de l’Académie du jazz et de l’école de Didier Lockwood, au décès de Didier Lockwood.

C’est en ces mêmes mots qu’Alexandre Cavaliere aurait pu saluer Didier Lockwood à son tour… car il rencontre le grand Maître du violon lorsqu’il a 12 ans et partage la scène avec lui lors d’une cérémonie des Django d’Or à Bruxelles. Rencontre déterminante avec celui qui deviendra son mentor.

C’est donc naturellement que le projet d’un hommage à Didier Lockwood voit le jour. Un juste retour de notes dédiées à l’artiste disparu.
Alexandre Cavaliere s’entoure de complices musicaux pour un plateau de choix dont le répertoire comporte bien des titres joués par Didier et que tout un chacun découvrira ou redécouvrira…


Alexandre CAVALIERE a vu le jour en 1985 près de Mons en Belgique. Issu d’une famille de musiciens, il grandit entouré d’instruments en guise de jouets. Très tôt le petit Alexandre fait son apprentissage du rythme en tenant la caisse claire de l’orchestre de son père. A 8 ans il pratique déjà régulièrement le piano, la batterie et bien sûr le violon. C’est dans l’apprentissage de ce dernier instrument qu’Alexandre exprimera le mieux son sens du rythme, ses qualités d’improvisation et sa grande sensibilité musicale. Bercé par les mélodies de Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, le swing s’impose à Alexandre comme une évidence musicale.

En mars 1998, le destin donne un coup de pouce à Alexandre en plaçant Didier LOCKWOOD et Babik REINHARDT sur sa route.

« Ces deux grands musiciens sont alors à Bruxelles pour les Django d’Or. Alexandre quant à lui, est en train de répéter pour une soirée à l’Hôtel Royal Windsor avec son père, qui dirige le groupe Jazzy Strings. Quelques notes suffisent à Didier LOCKWOOD, Babik REINHARDT et Frank HAGEGE pour déceler le talent qui se cache sous les mains de ce violoniste. Quelle ne fut pas leur surprise, en poussant la porte du club, de découvrir qu’un enfant de 12 ans tenait le violon !  » Etonnés devant tant de virtuosité et de précocité, ils décident d’inviter Alexandre aux Django d’Or à Bruxelles puis à Paris où le succès est immédiat… éclatant ! C’est le début d’une belle aventure d’où est né un premier disque :  « L’ALBUM »  (Hébra records).

Photo Robert Hansenne

Ce jeune virtuose du violon a vite tenu ses promesses de succès. Tout en poursuivant brillamment sascolarité, Alexandre enchaîne plateaux de télés, radios et les concerts avec des participations très remarquées notamment aux Festivals d’Antibes Juan-les-Pins, de Marciac, de Samois-sur- Seine, de Liège, de Liberchies, de Gaume, de Maubeuge, au Jazz Marathon de Bruxelles ou encore aux Django d’Or belges, français ou aux Eurojazz Awards…

De plus, il a conquis son public sur scène en se produisant au Théâtre Princesse Grace de Monaco, en 1ère partie de Michel Jonasz à l’Olympia, comme invité de l’Orchestre National sur la Grand Place à Bruxelles lors du festival « Jazz Espoo » (Finlande), au Brosella Jazz & Folk de Bruxelles, aux Djangofolllies en Belqieu… et aussi a fait la première partie de Dorado Schmitt à New York, pour le festival Django Reinhardt au BIRDLAND.

Il rencontre de nombreux musiciens tel que Biréli Lagrène, Dominique Di Piazza, Stochelo Rosenberg, Michel Jonasz, Roby Lakatos, Toots Thielemans, Richard Galliano, Eddy Louis, Dennis Chambers, Richard Bona, Dorado Schmitt… ainsi que Benoît Sourisse, André Charlier et Jean Wellers (les musiciens de Didier Lockwood) avec qui il enregistre son deuxième album « NOMADES ».

On remarquera aussi une apparition très appréciée sur un titre du dernier album de Guy Cabay (2005), des collaborations avec Philip Catherine, des groupes fusion comme Alka Celtes Air, Darwin Case ainsi que Musicazur, Fabrizio Cassol, Michel Herr et son tentet…

Depuis quelques années, Alexandre Cavaliere s’investit avec bonheur dans des groupes plus modernes dans lesquels son talent connaît de nouveaux développements.

En partenariat avec SceneOff

 

2021 - Musicart Productions & copy : All rights reserved - Mentions légales